HISTOIRE DU FIRST POCKET-TRANSISTORS

HISTOIRE

Il est indéniable que la paternité de la découverte du transistor en décembre 1947 par "Bardeen, Brattain et Schockley" est attribuée aux Laboratoires "BELL".

Cependant le laboratoire de la société allemande "TELEFUNKEN" travaillait déjà sur le germanium avant la fin de la seconde guerre mondiale. En 1944, le physicien "Herbert Mataré" expérimente des points de jonctions sur des échantillons de germanium et de silicium. L'objectif principal étant de le mettre en oeuvre dans la technologie du radar. Les derniers essais réalisés début 1945 par son collègue "Heinrich Welker" qui a la maîtrise de l'art dans la purification du germanium ne permettront pas de mettre en évidence une amplification notable.

Après la guerre, ces deux savants vont travailler en France pour CNET-SRCT et inventer début 1948 le "Transitron : transistor germanium à pointe" similaire au "Transistor" de BELL Labs . En perspective d'une bataille autour du transistor, un brevet sera déposé par le CNET-SRCT le 13 août 1948.

L'Europe sera passée très près de la paternité de cette découverte fondamentale pour le futur.

Pour les amateurs d'histoire des technologies, je recommande la lecture passionnante d'un document dont le titre est :"Comment le transistor a ouvert la voie aux technoologies radioéectriques modernes". Il a été rédigé par Monsieur DUPUIS et plusieurs membres de l'Association pour l'Animation Scientifique du Trégor (APAST) à Pleumeur Bodou.

REGENCY

Après la seconde guerre mondiale, il n'y a pas d'autres alternatives que l'utilisation du tube à vide dans la radio.

L'invention du transistor en 1947 par les laboratoires "Bell" n'a pas été prise au sérieux par les principaux fabricants de radios. En effet, les limitations de réponse en fréquence et aussi de puissance ont été considérées comme restrictives dans l'expansion du transistor.

Le fabricant "Texas Instruments" essaye bien d'introduire le transistor auprès des grandes compagnies établies comme RCA, Sylvania ou Philco mais sans succès. Finalement, "Regency" a cette vision futuriste de la radio et "Texas Instrument" obtient l'autorisation de fabriquer le transistor et l'aide financière pour industrialiser cette invention.

Le projet commercial du TR-1 a été conçu le 21 mai 1954 par Patrick E. Haggerty de Texas Instrument.

L'ingénieur Richard C.Koch de la compagnie "I.D.E.A." conçoit alors les circuits du TR-1, récepteurs à 4 transistors et 2 diodes qui sera annoncé à la presse, le 18 octobre 1954.

La fabrication du TR-1, commence le 25 octobre 1954 à l'usine "REGENCY" (division de "I.D.E.A"). Vendu entre 50 et 55 $ l'unité, sa distribution commencera le 1 er novembre 1954.

Les pièces maîtresses pour les transistors et les transformateurs, proviennent  de chez "Texas Instrument", les diodes sont fournies par "Raytheon" et le haut-parleur par la célèbre marque "Jensen". Quand au boîtier, le logo que l'on retrouve à l'intérieur du couvercle, indique qu'il a été fabriqué chez "Argus plastics".

Alimenté par une petite pile de 22 Volts 5, le "Regency TR-1" devient non seulement le premier "Shirt Pocket Transistor" mais aussi le premier récepteur à Transistor.

Newspaper Advertising For The Regency TR-1 Transistor Radio, The San Bernardino County Sun, December 19, 1954

Par Joe Haupt from USA [CC BY-SA 2.0  (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0) ou Public domain], via Wikimedia Commons

Le site "Indianaradios" présente un modèle de démonstration de l'époque.

Pour mémoire, le BULOVA 250 sorti probablement en 1955 utilise le même châssis et cadran que le REGENCY TR-1.

PLUS TARD ...

Le second, plus près d'un portable, sera le "Raytheon 8 TP-1" en février 1955.

Il sera suivi en août 1955 par le premier transistor Japonais, le "SONY TR-55" qui sera rapidement remplacé par le TR-72.

Le premier "Pocket" Japonais n'arrivera qu'en 1957 et sera le "SONY TR-63".

Dès 1956, les allemands de GRUNDIG vont sortir un récepteur qui reçoit 3 gammes d'ondes (LW, MW et SW) : "Transistor-Boy L". Les premiers "Pocket" de cette firme : "Transistor-Box" et "Pocket Transistor Boy" seront commercialisés en 1958.

Chez TELEFUNKEN, le modèle "PARTNER II" à 6 transistors sort en 1956.

GRAETZ autre fabricant allemand produira en 1957, le premier récepteur à transistors ayant une gamme FM.

En France (Document ci-dessous), c'est le "SOLISTOR" de Radio-France, filiale de la Compagnie générale de T.S.F, commercialisé en 1956 que l'on pourra considérer comme étant le premier portable français à 8 transistors.