COLLINS : HISTOIRE

HISTOIRE

COLLINS RADIO COMPANY a été fondée par Arthur Collins en 1933 à Cedar Rapids dans l'Iowa (U.S.A) afin de concevoir et de produire des équipement de radio en ondes courtes.

La compagnie s'est solidement développée, et a attiré l'attention du monde quand elle a fournie en 1934 tout l'équipement radio de l'expédition au pôle sud de l'amiral Richard Byrd.

Pendant les trois décennies suivantes, Collins Radio Company, développera ses activités vers de nouvelles technologies telles que les instruments de vol, les dispositifs de radiocommunication et les transmissions satellites. Elle jouera un grand rôle dans la course de l'espace, y compris l'équipement pour que les astronautes communiquent avec les stations terrestres et avec le vaisseau spatial. Par ailleurs, le matériel de transmissions Collins a été utilisé pour les programmes : Mercury, Gemini ou Apollo.

En 1973, le programme "Skylab" a utilisé un équipement Collins pour fournir les communications des astronautes avec la terre.

Après des difficultés financières, Collins Radio Company a été acheté en 1973 par Rockwell International. En 2001, la division "avionique" de Rockwell internationale a été rebaptisée pour former Rockwell Collins Inc. dont l'activité sera fortement concentré sur la défense et l'avionique.

Lorsqu'il quittera la compagnie, Arthur Collins formera une nouvelle société : "Arthur A. Collins Inc". Basée à Dallas, elle effectuera des études d'ingénierie pour les systèmes informatiques.

Pour mémoire, Arthur Collins fut aussi RadioAmateur avec les indicatifs 9CXX, W9CXX puis W0CXX.

Né le 9 septembre 1909 à Cedar Rapids, Arthur Collins s'éteindra le 25 février 1987.

Ci-contre : Verso de la médaille émise pour les 50 ans de la compagnie et remise aux employés de "Collins Radio Company".

GAMMES DES MATERIELS COLLINS

Le premier récepteur destiné au marché radioamateur a été présenté autour de 1947. D'une excellente stabilité, il porte la référence 75A-1 et sera le premier superhétérodyne à double changement de fréquence.

L'expérience étant acquise dans la conception du 75A-1, Collins réalise un récepteur à couverture générale (0,5 à 30 Mhz) qui portera la référence : "51J-1". Il sera produit pendant dix ans dans des versions légèrement modifiées (51J-2, 51J-3, 51J-4).

La ligne 75A a été modifiée au cours des années 50 et se terminera avec le 75A-4 en 1955. Le filtre mécanique Collins a été présenté dans le 75A-3, et le 75A-4 a été l'un des premiers récepteurs BLU lancés sur le marché.

Autour de 1950, Collins a commencé à concevoir le R-390 (0,5 à 30 mégahertz) pour les militaires Américains. Celui-ci a été prévu pour être un récepteur à haut rendement et une fiabilité telle que celle exigée dans une utilisation militaire. Il comportera un afficheur numérique mécanique direct de fréquence. L'ensemble se compose de plusieurs modules afin de faciliter la réparation.

En parallèle, Collins a développé le R-389, une version grandes ondes avec moins de 1000 unité. Le R-391, variante du R-390, permettait la mémorisation de 8 stations.

En 1958, la série 75A est remplacée par  le 75S beaucoup plus petit. Il comporte plusieurs filtres mécaniques, un afficheur très précis de la fréquence, et une excellente stabilité.
Sur demande du gouvernement Américain, Collins Radio Company conçoit le 51S-1 qui devait essentiellement remplacer la série 51J.

Collins a produit quelques récepteurs à semi-conducteurs dans les années 70, telles que le 65S-1. Comme pour leurs prédécesseurs à tubes, ceux-ci sont convoités par les collectionneurs.

Pour avoir une idée de la gamme des matériels Collins, vous pouvez télécharger ce catalogue de 1975.

LIENS

Club américain de collectionneurs de matéiels Collins : Collins Collectors Association

Site de W3KEY : Virtual Collins Radio Museum

European Collins Collector Association : C.C.A.E